Axel V. Collart
avatar
Messages : 3


Master Psychologie

Axel Vaast Collart - Rebelle

MessageSujet: Axel Vaast Collart - Rebelle Fri 6 Apr 2018 - 12:57

Nom
Collart
Prénom
Axel Vaast
Âge
23 ans
Classe
Master Psychologie
Groupe
Rebelles
Club
Membre du club de Boxe et Chef du club de Musique
Métier
Serveur danseur au Delicatessen
Nationalité
Anglais
Sexualité
Homosexuel – Ambivalent
Avatar
Simon de DocWendigo
Goûts
Il aime la musique, s'évader, réfléchir, danser, la bouffe en tout genre, la clope, la guitare. N'aime pas les casse couilles, sa mère, le fait d'être gay et croyant à la fois.
This is who I am.


My body.  Axel se tient bien droit dans ses pompes, devant le portail de cette grande école. Tirant une dernière fois sur son mégot avant de l'écraser sous le talon de sa rangers. Une fois passé cette entrée, il ne pourrait plus porter ses fringues de sorties. Chemise ou autre tee shirt dans une grande simplicité, pas de couleur qui flash ou se fait remarquer. Il a bien assez de ses godasses qui font suivre ses pas de quelques cliquetis lorsqu'il ne les attache pas. Des jeans d'entre deux tailles. Portant à son envie le fait de montrer ou non ses formes lorsqu'il se promène dans la rue. Du haut de son mètre soixante dix et pesant ses soixante et onze kilos, il se porte comme un charme. Aller, direction la chambre pour porter la tenue obligatoire du pensionnat de Saint Adams.

La veste en cuir virée sur le lit, le tee shirt suivant bientôt, un torse finement sculpté se dévoile alors. Son corps, il l'entretient et le travaille, après tout c'est un peu ce qui lui fait gagner de l'argent lorsqu'il va bosser. Un fessier bien rebondit et des cuisses galbées, tenant bien debout et certainement avec de l'endurance. Sur son avant bras droit, une date en chiffre romain gravé dans la peau. Des traits un peu tremblant et qui semblaient toujours avoir un aspect sanguin. Une de ses mains aux longs doigts passe dans sa chevelure mi longue couleur d'ébène. Venant les ramener en une queue de cheval attachée à la va vite.

Une fois habillé en tenue de cours, il se dirige vers la salle de bain pour se passer un peu d'eau sur le visage. Croisant son regard plus clair qu'un lagoon de pureté azuré, les soulignant d'un trait de noir pour mieux les faire ressortir. Son manque de sourire durcissait un peu son visage qui n'avait déjà rien d'avenant. Préférant faire fuir les autres d'un regard noir plutôt que se faire emmerder à tout bout de champ. Son nez droit mène vers des lèvres charnues et qui appellent au vice. Leur couleur rosé sa calant sur son teint aussi pâle qu'un miel crémeux. Il ne bronzait pas vraiment, sauf lorsqu'il allait en vacances au soleil. Mais, ça restait tellement rare, qu'il gardait sa peau plus près du blanc que du doré. Sa langue passe sur ses lèvres, découvrant alors une boule noire aux reflets bleus, piercing fait sur un coup de tête.

Il pare son corps de quelques bijoux. Des bracelets fins sur les poignets, trois à droite et deux à gauche. Un collier de cuir assez court et une chaine où pend la croix de vie Egyptienne. Gardant toujours son chapelet à porté de main, ou alors autour du cou selon les jours ou les occasions. Deux anneaux d'argent sur le lobe de chaque oreille et un indus sur celle de gauche. Des bagues à presque tout les doigts de la mains droite, sauf l'annulaire. Et surtout, il aime à se mettre du vernis noir sur les ongles. Certains disent que ça donne une touche un peu plus Dark, lui il avait surtout commencé pour plus se bouffer les ongles. Avant de finalement y prendre goût.




My heart.  La vie est un vas et viens d'émotions, flot interminable qui donne alors toute la personnalité et son développement à chaque personne. Un amas agglutiné de qualités et de défauts dans les degrés parfois les plus improbables. Douceur et tendresse ne sont pas vraiment au programme chez Axel. Il faut croire que Dame Nature n'a pas jugé utile de l'en parer. Préférant alors prendre que donner, mais sachant parfois offrir. De lui, de sa propre personne ou de quelques cadeaux coûteux à quelques très rares chanceux. Pourtant pas avare, il fera tout de même en sorte d'éviter de payer un hôtel ou un dîner. Pas de chandelles s'il vous plaît, le romantisme ne fait pas partie de sa personne. Amour à la lueur des bougies, très peu pour lui. Il préfère un échange bestial sous un plafonnier qui baigne la pièce d'une virulente lumière. Venant éclairer chaque recoin de son corps ou celui de son partenaire. Profitant de la vie, à sa manière évidemment. Pas dépressif mais pas dans la joie. Simplement en se laissant porter par la barque qui le mène un peu plus vers la rive des adultes, d'un avenir qu'il a choisit dans un excès de colère contre son père. Dans une envie de foutre le rêve de son géniteur en l'air. Devenir prêtre hein ? Non, même s'il priait chaque jours et qu'il tentait de se faire pardonner ses pêchés récurrents, il ne pouvait prêcher pour les autres. N'étant lui même pas un exemple à suivre et bien trop bien dans ses pompes de délinquants.

Une mère apporte de l'amour, donne une vie bénit pour un enfant adoré, du moins dans le fils idyllique d'un rêve prononcé par les familles heureuses. La sienne, elle s'est barrée. Une putain d'un soir comme l'appelait si bien son grand père, plus de ce monde dorénavant. Cette femme qui avait supporté une année, avait donné naissance et avait fuit comme une pauvre chienne blessée. Sa haine pour les femmes n'excède pas celle qu'il ressent pour celle qui l'a abandonné alors même qu'il n'avait que quelques heures. Le laissant pour crever d'un amour qu'il n'aurait jamais. Alors, comment donner une chose qu'on n'avait pas reçu ? Bah, il s'en cogne en fait, c'est pas tellement son problème dans le fond.

Pas si violent, du moins il essaye, surtout dans l'enceinte de l'école. Se tenant autant que possible à carreaux, faudrait pas qu'il se fasse virer ou qu'il se prenne un avertissement. Faisant des sorties régulières pour fumer ou pour se défouler. Vive le sport. La boxe est devenue un peu comme un besoin pour lui, celui d'évacuer toute la rage qui peut gronder en lui. Et ça lui évite de casser bien des gueules. Courant lorsqu'il a le temps aussi, devant également se partager avec le club de musique. Ah la guitare électrique, sa douceur à lui dans son monde de rocker. Pas de douceur, non non. Des accords brut et montrant toute la violence que pouvait offrir un morceau plein de passion. Ca, la passion il peut en donner. Que ce soit dans ses activités extra scolaire ou physique d'ailleurs, si tout le monde voit de quoi on parle.

Il a une tendance légère à la domination, ce qui donne parfois du fil à retordre à quelques têtes plus fortes que lui. Ou a ses amants voulant le dessus. Ce n'est que lorsqu'il le décide, qu'il donne de sa personne. Rappelons le. S'offrant rarement ou seulement à ceux qu'il juge apte à le satisfaire. Ne se soumettant qu'à l'autorité du corps professoral pour ne pas être puni. Bien qu'il ne soit pas toujours d'accord. Donnant bien plus souvent qu'il le devrait son avis, d'un trait franc et sans sourciller. Il a déjà manqué la colle de peu à cause de ça, mais faut croire qu'il a une chance folle pour rester toujours sur le fil du rasoir.

Axel a cette facette un peu solitaire parfois. Semblant se perdre totalement ailleurs, dans un monde si différent du sien. Son regard perdu alors dans le vague et une aura de malaise s'installant autour de lui. Ses pensées glissant souvent vers son Dieu dans ces moments là. Croyant, il ne pouvait cependant pas se vouer à lui. Pratiquant ? Non, il ne s'en jugeait pas apte. Pratiquant bien trop de vices que pour monter un jour près des Saints. Alors, il se plonge un peu plus dans la noirceur du monde et se roule dans la boue collant à sa peau. Déchets parmis les déchets, il s'abaisse à la punition pour ne pas oublier. Pour toujours se souvenir. Une date. Un jour où il a découvert. Et puis, quelques autres marques qu'il disperse par ci par là, mais qui s'effacent bien vite.




My story.  C'était une histoire d'amour comme il en démarre des centaines chaque jours partout dans le monde. Un bar, deux personnes, un regard et un café. Le sourire de deux inconnus accoudés sur le même comptoir. Elle était une Canadienne en voyage pour quelques études supérieures, mais semblait bien fatiguée. Il était un Anglais déjà directeur de l'entreprise de son père. Une boursière et un fils de riche. Une histoire d'amitié était né ce jour là, puis l'amour était arrivé au fil des rencontres.

Tout se passait pour les mieux, les premiers mois du moins. Un accident arrivait si vite parfois. Imprévu au programme, elle avait voulu avorter lorsqu'elle avait eut le papier dans les mains. Enceinte. Non, elle ne pouvait pas l'être. Impossible. Ils en avaient parlé bien sur, il lui avait dit qu'il prendrait soin d'elle. D'eux. Elle s'était laissée convaincre, voyant alors une vie plus facile que la sienne. L'argent, le bonheur, une vie de famille. Pourtant, plus son ventre grossissait, plus elle commençait à paniquer. C'est peut être pour cette raison qu'elle disparu peu de temps après l'accouchement. Abandonnant ce fils qu'elle n'arrivait pas à considérer comme le sien, cet homme qu'elle n'était plus sure d'aimer. Ne laissant rien derrière elle que cet enfant.

Axel était si paisible dans son berceau à la maternité, ne pleurant pas alors qu'il se trouvait seul dans cette grande chambre. Son prénom choisit par son père biologique, ne sachant quoi faire.. Il avait bien plus besoin de la femme qu'il aimait que de cet enfant. Alors, il demanda à un ami très cher de le prendre comme sien. D'accepter de le reconnaître. Reconnu comme Collart, c'est ce père qui l'élèverait tout en lui choisissant son second prénom : Vaast. Prêtre, il avait du renoncer à ce titre pour être simplement pasteur puisqu'il avait désormais un enfant à charge. Jamais il ne lui dirait que ses deux parents l'avait laissé derrière. Il ne pourrait mentir pour sa mère, mais il pourrait éviter le sujet de son paternel.

Une vie qui débutait bien difficilement.

Chaque mois, une somme importante était versée sur un compte dédié à Axel. Celui ci grandissait tranquillement dans une belle campagne d'Angleterre. Avant de commencer à choisir des études un peu plus compliquées. Voulant alors s'éloigner de ce père qui aurait aimé le voir devenir prêtre. Déjà tout enfant, il lui apprenait les sermons ou le faisait prier chaque jours. Se repentir était aussi une chose devenue naturelle. C'est pour cette raison qu'il accepta si mal ce qu'il devenait de jours en jours.

La journée de ses quinze ans aurait pu rester si belle. Une innocence encore bien conservée par cet homme qu'il chérissait enfant. Jusqu'à ce qu'il comprenne que ce regard qu'il lançait à son camarade n'était pas ''normal''. Ce n'était pas que de l'amitié alors que son cœur s'affolait étrangement. Alors que son ventre se nouait d'une envie dont il ne comprenait pas encore tout les vices. Un baiser fut échangé sous l'ombre du grand platane au fond du parc, alors qu'il mit enfin un mot dessus : l'amour. Il aimait un autre garçon. Alors même qu'il avait toujours apprit qu'un homme aimait une femme, il dérogeait à cette simple règle.

Son horreur avait été telle qu'il avait plongé dans l'idée de se réveiller de ce qui ne pouvait être qu'un cauchemars. Comment annoncer ce fait à son père.. Après tout, il avait connu le pêché, mais seulement avec une femme. Assurément, il le jugerait et leur croyance punirait alors celui qu'il venait de commettre. Et tout ceux qu'il avait soudainement envie de faire.. Parce que ce baiser lui avait plut et il aurait voulu recommencer. C'est ce jour, qu'il grava dans la peau de son avant bras, une date de la pointe d'un compas. Ne portant alors plus que des manches longues pour le cacher.

Cette aventure adolescente dura quelques mois. Baisers et caresses, sans oser franchir ce pas qui serait alors son passage obligé vers les portes de l'Enfer plutôt que celles du Paradis. Il reniait de plus en plus cette idée de devenir prêtre. S'éloignant de son père et de leur idéaux. La colère entrant dans sa vie en même temps que la rébellion. Il ne voulait plus être l'enfant innocent que cet homme pouvait toujours avoir dans le fond de son cœur. Et même s'il continuait de l'aimer, Axel ne pouvait supporter de faire comme si de rien était. Leur relation se dégradant au fil du temps.

Pourtant, il ne pouvait renier ses croyances malgré le fait qu'il plongeait de plus en plus vers le plaisir charnel. Se laissant emporter dans l'amour éphémère de quelques nuits, restant aussi intact que possible. Jusqu'à le rencontrer lui. Plus vieux de quelques années, professeur dans une grande école connues. Il avait su charmer Axel dans l'un de ces bars qu'il fréquentait parfois. Et il avait volé sa première fois entre les draps d'un motel du coin. Le jeune homme qu'il était avait adoré cet instant et avait alors comprit qu'il ne pourrait plus jamais revenir en arrière. Un amour était né de cette nuit. Possessif l'un envers l'autre. Lorsque son beau professeur avait du rentrer de ses vacances, ce fut difficile. Jaloux de tout ce que son jeune amant pourrait faire en son absence, de tout les hommes qu'il pourrait rencontrer. Alors, il lui avait dit que ça ne pourrait pas durer ainsi. Que ce serait invivable que de ne pouvoir se concentrer assez sur ses élèves et de ne s'inquiéter que de ce qu'il ferait loin de lui.

Convaincre son père fut difficile alors qu'il voulait s'enfermer dans une voix plus réfléchie, travaillant sur l'esprit de l'homme. Il voulait faire de la psychologie et avait trouvé l'école parfaite pour cela. Saint Adams. Le pasteur avait été un peu sceptique, ayant bien vu que son fils avait changé. Ayant apprit ce qu'il était devenu, mais fermant les yeux pour ne pas le brusquer. Pourtant, tout craqua ce jour là. Tout fut déballé. Et la colère résonnait ouvertement dans leur petite maison pour la première fois depuis des années. Ce qui rendit alors la semaine suivante assez difficile à vivre. Il ne voulait pas voir son fils s'éloigner encore plus, alors il céda à sa demande. Mais, il viendrait lui rendre visite régulièrement et lui enverrait de l'argent chaque semaine sur un compte pour l'aider à subvenir à ses besoins. Il voulait aussi des nouvelles régulières.

La première année se passa bien dans cette nouvelle écoles, ne vivant qu'au milieu d'hommes et se plongeant dans ses études pour rendre son petit ami fier. Mais, sa possessivité et sa jalousie venait entacher ce tableau. L'un et l'autre n'arrivant pas à se faire confiance, c'est donc son amant qui mit fin à leur relation. Axel travailla alors encore plus, voulant vite devenir adulte afin de montrer qu'il pouvait être plus mature encore. Se calmant comme il le pouvait. Mais, il ne pouvait s'empêcher d'enchainer quelques conquêtes. Ne voyant plus l'homme qu'il aimait puisqu'il avait quitté l'école pour aller ailleurs.

Aujourd'hui, il se trouve dans son avant dernière année de cours, cumulant alors ses loisirs avec quelques activités extra scolaire. Son boulot en tant que serveur danseur bien sur, mais aussi un peu plus lorsque les clients payaient bien. Restant très discret sur ses agissements, il paye une petite garçonnière en ville. Studio qu'il n'utilise qu'à cette effet et composé de deux pièces seulement. Il s'est promis de ne plus tomber amoureux, ses pensées pour l'homme qui l'avait fait venir ici n'étant plus que de vagues souvenirs. Préférant oublier cet épisode.



Credits ©️️ JIN - TG


Revenir en haut Aller en bas
Hyun Minh
avatar
Messages : 87
Age : 24


Surveillant

Axel Vaast Collart - Rebelle

MessageSujet: Re: Axel Vaast Collart - Rebelle Fri 6 Apr 2018 - 13:04
Hey you hug
Bienvenue ~
*a de la lecture*


En vietnamien, d'après google traduction, "Minh", veut dire intelligent, est-ce le cas pour toi ?




*est absent*
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel Balsey
avatar
Messages : 851
Age : 21
Emploi : Etudiant


Master Management et Gestion d'Entreprise
Master Management et Gestion d'Entreprise

Axel Vaast Collart - Rebelle

MessageSujet: Re: Axel Vaast Collart - Rebelle Fri 6 Apr 2018 - 13:46
Bienvenue :3


Validation

Ça y est ! Tu es Validé !


Félicitations !! Tu fais maintenant partie des nôtres !  

Toutes les zones du forum s'ouvrent à toi et de ce fait, tu pourras commencer à remplir les diverses demandes et autres qui pourront t'aider à mieux t'intégrer parmi nous. A commencer par FICHE DE LIENS. Nous t'encourageons fortement à la remplir, car elle permet de développer rapidement de nouveaux liens et surtout d'en garder la trace.

Pour te trouver un partenaire de rp, ce sont les demandes de ROLEPLAY qui te seront utiles. Plusieurs personnes cherchent déjà des rp bien précis, alors passes y faire un tour pour voir si quelque chose te tenterait, ou pour remplir une demande toi-même.

D'autres demandes peuvent t'être utiles pour élaborer ton jeu, comme les demandes de CHAMBRES, LOGEMENTS & COMMERCES. Parce qu'il faut bien un toit !!

Si tu es un Étranger, la demande de PARRAINAGE t'es obligatoire. Tu devras la remplir afin qu'un élève puisse venir épauler ton personnage jusqu'à ce qu'il soit plus à l'aise.

Pour terminer, si vous n'êtes pas encore tout à fait à l'aise sur le forum, n'hésitez pas à consulter le GUIDE DU FORUM qui vous offre en une page les liens les plus utiles. Il aide souvent à se retrouver rapidement, mais si vous avez toujours des questions, n'hésitez pas à les poser dans la zone des questions & suggestions. Et les RP EN LIBRE-SERVICEpour vous aider à démarrer sur le forum.

(c) Codage par Crimi - Epicode



Nath à Yale, bat l'essai ...



Merci Nayden ♥️

Spoiler:


mici Nay <3
mici Céd <3


nananananananananananananana NATE batman
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint-Adams :: Le bureau des inscriptions :: Album étudiant :: Fiches acceptées-