Erdene Gantulga - Villageois

MessageSujet: Erdene Gantulga - Villageois Fri 8 Jun 2018 - 10:19
avatar
Messages : 3
Formateur en Autonomie pour Déficients Visuels

Nom
Gantulga
Prénom
Erdene
Âge
25 ans
Classe
/
Groupe
Villageois
Club
/
Métier
Formateur en autonomie pour déficients visuels
Nationalité
Mongol / Anglais (naturalisé)
Sexualité
Seme
Avatar
Asahi Azumane (Haikyuu!!)
Goûts
Aime : Le calme, se promener dans la nature, les métiers manuels, l'art en général, la musique -c'est un très bon violoniste- ainsi que la compagnie des animaux.

N'aime pas : Son ancien lui, se perdre dans un lieu inconnu, les moqueries gratuites et méchantes, ceux qui baissent les bras facilement.
This is who I am.


My body.  
Erdene est un jeune homme mongol au physique plutôt standard comparé à ses amis de la même origine. Si la majorité de ces derniers sont costauds et trapus, Erdene a hérité en plus d'une taille assez grande. Combien ? Il ne sait pas exactement et ça fait longtemps qu'il a arrêté de compter mais il atteint aisément les 1m80. Grand donc, solide sur ses jambes, les épaules développées. Il n'est pas spécialement le plus musclé de tous mais il garde une bonne hygiène de vie, le maintenant en forme. Il n'a pas de surpoids, tout comme il n'a pas non plus de muscles saillants. Normal, avec la carrure ours en option qui peut parfois intimider quand on ne s'attend pas à le voir. Ah et le complexe qui s'invite : le petit ventre à la sortie de l'hiver -il faut arrêter de se cacher, en hiver, on stocke à coup d'écarts un peu plus gras que d'habitude- mais qu'il s'efforce de faire fondre au printemps pour pouvoir mieux le retrouver l'hiver d'après et râler parce qu'il doit décaler sa boucle de ceinture d'un cran !

Il a également le teint basané, la faute directe à ses origines mongoles. Il bronze très facilement au soleil. Pas de traces particulières sur la peau, pas de cicatrices ou de tatouages, Erdene ayant eu une vie somme toute tranquille si on met de côté son handicap. Un handicap ? Effectivement mais il faut d'abord se concentrer sur le reste de son aspect général. Il ne tape pas vraiment dans l'œil en fait, parce qu'il s'habille de façon tout à fait classique, du moment que ce soit confortable et pas trop cher. On ne fait pas l'impasse sur la bouffe mais les vêtements ne posent pas trop de soucis. Erdene n'est pas plus attaché aux codes de la mode que ça, puis de toute façon, il ne se voit pas donc il s'en fiche pas mal.

Ce qui marque davantage chez lui, c'est son visage, peu commun si on est habitué aux faciès typés anglais. Un visage rond, de larges pommettes, un nez plutôt plat, une mâchoire carrée, des yeux particulièrement bridés aux orbes brunes. Cependant, ces deux yeux ne se posent pas vraiment sur les gens, tout simplement parce qu'il est quasiment aveugle. Avec un peu d'observation, la couleur de ses iris est irrégulière. Il compense le tout par un adorable sourire qui lui arrondit davantage les joues et fait apparaître deux petites fossettes en coin. Un regard vide mais malgré tout pétillant, des cheveux mi longs épais et de la même couleur que ses yeux. Il aime pouvoir s'amuser à triturer quelques mèches de temps en temps, la sensation de la fibre capillaire entre ses doigts étant plutôt agréable. Mais quand il ne les laisse pas voler au vent, il les attache majoritairement en une sorte de bun ou chignon effectué à la va vite pour remballer rapidement toutes ces mèches qui viennent lui chatouiller le nez. Ce qui est régulièrement le cas, notamment lorsqu'il travaille. Enfin, il soigne son bouc au menton qu'il aime porter quotidiennement. Monsieur a une pilosité bien marquée, le rendant viril. Pas de doutes quand on le regarde : c'est un homme.

En soi, il reste quelqu'un de banal dans son pays mais dénote beaucoup en milieu anglophone, encore plus dans un village comme St Adams. Mais avec du recul, cet ours a plutôt l'allure du nounours que du grizzli.




My heart.  
Disons que Erdene est le résultat d'un travail titanesque mené d'arrache-pied pour devenir quelqu'un de meilleur. Il y a le Erdene d'aujourd'hui, il y a le Erdene du passé.

Celui du passé est un homme élevé dans la pure culture mongole moderne : l'enfant est roi dans la famille, livré rapidement à lui-même, responsabilisé bien plus tôt qu'il ne devrait l'être. Ayant toujours le dernier mot, sans cadre précis et couvert de cadeaux mais profondément seul, l'ancien Erdene a du mal à comprendre qu'il y a des limites dans toutes choses et que le monde ne tourne pas autour de sa petite personne. Il y a des non là où il veut entendre des oui et si cela reste mignon durant sa tendre enfance, amusant dans son adolescence, ça ne fait pas pour autant de lui quelqu'un d'irréprochable une fois grand. Il est pourtant intelligent le jeune Erdene, il comprend vite les choses mais préfère tirer profit de cet avantage pour obtenir ce qu'il a envie. S'ajoute à cela le fait qu'il a un minois plutôt adorable, alors autant dire que le Erdene du passé se gonfle d'orgueil face à son succès auprès des filles. Un peu trop. Imbu de lui-même, n'ayant aucune considération pour son entourage et surtout sa petite amie de l'époque, il a trop confiance en lui et se dit toujours que les autres doivent aller dans son sens même quand il a tord. Bourreau des cœurs, avide d'attention et de succès, zéro remise en question, traître à tout va, il finit toutefois par subir le revers de la médaille à force de pousser les autres à bout. Ce revirement de situation à fait de lui ce que Erdene est désormais.

Le Erdene d'aujourd'hui a beaucoup de recul sur sa vie passée. Tellement qu'il fait preuve d'auto dérision vis-à-vis de ses actes ou de son handicap. L'humour ne fait pas de mal. Coupable de son ancien comportement irresponsable, il agit désormais à l'extrême opposé mais arrive toutefois à ne pas se condamner plus qu'il ne le faut pour ses erreurs de l'époque. Les choses sont ainsi faites, rien ne sert de regretter et de ressasser, il faut tirer des leçons et avancer. Voilà son leitmotiv. L'homme est désormais quelqu'un de posé, équilibré, qui impose des limites là où son ancien lui tentait de dépasser les bornes. Mais surtout, c'est quelqu'un qui est prêt à aider ceux qui comme lui cherchent à devenir une meilleure version d'eux-mêmes. Si lui a réussi, les autres le peuvent aussi.

Erdene a beaucoup de qualités apparentes qui sautent aux yeux. C'est quelqu'un de souriant qui dégage un calme extraordinaire ainsi qu'un sentiment d'apaisement hors du commun. Il est en paix avec lui-même, et cela se ressent dès qu'il s'approche. Cet aspect lui donne un certain charisme sans même qu'il ne s'en rende compte. Humble, il n'aime pas se mettre en avant et préfère attribuer le mérite à ceux qui l'entourent. Il n'est pas forcément le plus comique de la bande, ni même celui qui met l'ambiance, à vrai dire il a tendance à s'effacer quand d'autres monopolisent la conversation, mais il est cette oreille attentive et cette épaule sur laquelle on peut pleurer. Il transpire la douceur et la gentillesse. Naïf ? Non, il a vécu trop de choses dans sa vie pour ne pas décrypter ce qu'il se passe autour de lui, mais il peut feindre cette naïveté si cela lui permet de se préserver.

Si on dit de lui que c'est un gros nounours, c'est parce que derrière cette grande carrure se trouve un homme au regard plein de tendresse qu'il n'essaie même pas de cacher. Il aime être entouré, il aime partager avec les autres, il aime aider quand il peut le faire. C'est aussi quelqu'un qui a un sens très aiguë de l'hospitalité. Pas besoin de mettre les petits plats dans les grands ni même d'avoir beaucoup d'argent. Un petit café, un moment privilégié, un mot, c'est suffisant pour apporter quelque chose aux autres. Il est cette main discrète qui apporte un petit bout de bonheur à droite et à gauche sans même qu'on ne le remarque.

Évidemment, Erdene a aussi des défauts. Il lui arrive parfois de rechuter, d'entrouvrir la porte à son ancien lui. Il est de nature à s'inquiéter beaucoup trop pour les autres. Il peut même se montrer trop sévère envers les autres quand il ne les voit pas avancer. A force de se dire que s'il peut y arriver, les autres aussi, il en oublie que chacun a un rythme et des capacités différentes des siennes, alors il ne doit pas se montrer aussi exigeant. Il a très peur également, la peur de blesser d'une façon ou d'une autre, la peur de ne pas être accepté de ceux qu'il rencontre à cause de sa différence, la peur de ne plus pouvoir gagner la confiance des gens, la peur de se retrouver seul.




My story.  
Que dire de l'enfance de Erdene ? Une enfance somme toute classique au sein d'un foyer assez modeste dans la capitale mongole : Oulan bator. Cette ville est sale, constamment sous l'emprise d'un nuage grisâtre humide mais elle a eu le mérite de marquer l'esprit du jeune garçon qui malgré son jeune âge a su garder des bribes de souvenirs jusqu'à aujourd'hui. Erdene ne voulait pas quitter son pays, mais il n'a eu d'autre choix que de suivre ses parents qui ont fui la corruption du pays.

L'argent, donner de l'argent à droite et à gauche pour réussir. Là bas, ce n'est pas : étudier dur pour arriver premier, c'est simplement glisser des billets sous la table pour décrocher son diplôme. C'est verser une forte somme d'argent pour gagner une affaire au tribunal, c'est fournir une liasse pour recevoir les meilleurs soins en priorité. L'argent encore et toujours mais ses propres parents n'en ont jamais vraiment eu, alors ce fric, autant aller le chercher ailleurs, en Europe, là où l'herbe est toujours plus verte. Une "chance" pour eux que le papa soit malade et ne puisse se soigner convenablement dans son propre pays. C'est l'un des rares arguments en béton pour pouvoir bénéficier d'aides et recevoir un logement. Le destin a mené Erdene et sa famille en Angleterre, là où il pourrait apprendre la langue de Shakespeare et devenir quelqu'un d'important. Un médecin ? Un avocat ? Un interprète ? Qu'importe, il deviendra un grand homme dans l'avenir. Erdene est donc âgé de 7 ans quand il met le pied sur les terres britanniques.

Scolarisé, se familiarisant avec l'histoire de l'Angleterre et aimant de plus en plus ce pays qui l'a adopté, le petit garçon mongol se voit recevoir la nationalité anglaise au bout de quelques années en compagnie de ses parents qui n'ont pas donné leur reste pour apprendre à parler couramment la langue. Une double culture qui présente beaucoup d'avantages et qui lui permet de connaître un certain succès auprès de ses camarades de classe au fil de ses années scolaires.

Au point que si d'un œil mongol, Erdene est plutôt commun en dehors de sa grande taille, les filles anglaises se l'arrachent. Autant dire que cela plaît au jeune homme qui a été habitué à être mis sur un piédestal depuis sa plus tendre enfance par ses parents. Il fricote avec pas mal de demoiselles sans vraiment chercher à aller plus loin mais finit par s'enticher de l'une d'entre elle durant ses années de lycée, jolie blondinette qui se voue corps et âme pour lui. Une vraie passion, dévorante pour sa part à elle, sincère, mais malgré la profondeur de ses sentiments, Erdene ne peut s'empêcher d'aller voir ailleurs. Une fois. Il trouve des excuses, accuse sa "vile tentatrice", s'en retrouve tout excusé. Deux fois. Il rejette la faute sur l'alcool qui coulait à flots à cette soirée. Elle pardonne, le cœur en miettes. Trois fois, il ne cherche plus vraiment à s'en cacher et la fait culpabiliser. Comment peut-elle lui en tenir rigueur après ces quelques années de couple  qui battent de l'aile ? Elle souffre mais ne peut vivre sans lui. Puis il y a la fois de trop, celle où la douleur dépasse de loin la raison et pousse la plus innocente des colombes à se venger avec toute la rancœur que le monde peut porter. Alors ce jour là, elle attrape la première chose qui lui tombe sous la main alors qu'elle était en train de bricoler. Le produit acide en pleine figure, Erdene peine à ouvrir les yeux et s'en va se rincer le visage. Elle, elle part, pour de bon, comme elle aurait dû le faire depuis la toute première trahison. Trop fier, ne ressentant pas de douleurs trop vives après un rinçage abondant, le jeune homme accuse le gars et garde le silence sur tout ça. Il le mérite, c'est normal qu'elle agisse ainsi, elle reviendra comme à chaque fois, sauf qu'elle ne revient pas...et sa vue non plus. Erdene a réagi trop tard, que ce soit pour elle ou pour ses yeux.

Le verdict tombe après des soins en urgence et si Erdene ne perd pas la vue à 100%, il ne peut désormais distinguer que de très vagues silhouettes lointaines et les contrastes très forts. Ses yeux sont sensibles au soleil et à la lumière en général. Ses nouvelles alliées ne sont pas des filles avec de belles paires de jambes mais une canne et une paire de lunettes pour protéger le peu de vue qu'il lui reste. Un coup dur pour ses projets de carrière dans le domaine de la médecine, un désastre pour ses parents, un cataclysme pour Erdene qui tombe de très haut et se retrouve plongé dans l'obscurité, coupé de tout ce qui fait son monde. Il doit tout apprendre. Comment marcher, comment manger, comment interagir avec les autres, comment utiliser ses autres sens, comment s'orienter dans la rue, comment s'habiller, comment sentir, comment ressentir, comment vivre ou plutôt comment survivre. Et pourtant ce jour là, quand on lui demande ce qu'il s'est passé, le mongol est catégorique : c'est un accident.

L'ancien Erdene est mort.

De longs mois de soins intensifs, de longs mois d'apprentissage à devoir ravaler sa fierté et accepter d'avoir des limites, de longs mois de pleurs à demander à tous les dieux pourquoi une telle chose lui arrive, mais le jeune homme finit par se remettre en question. Le petit garçon capricieux n'est plus, c'est un Erdene adulte qui décide d'assumer les conséquences de ses actes qui fait son apparition au bout d'un an à jouer au yoyo sur le plan psychologique.

Il suit de nombreuses formations suite à cela pour parvenir à se faire à sa nouvelle vie mais surtout pour trouver un sens à son quotidien bien vide jusque là. Il décide alors de faire de son handicap une force et de venir en aide à d'autres qui sont dans son cas et qui ont besoin de soutien dans leur déficience visuelle. C'est ainsi qu'à force de travail acharné, Erdene finit par intégrer une association consacrée à ce type de handicap pour faire diverses interventions de façon bénévole. Sensibiliser le public aux aveugles ou déficients visuels, faire part de son expérience pour aider les proches de telles personnes, se rendre dans des entreprises pour conseiller du matériel ou encourager à l'embauche de tels employés. À côté de cela, il se qualifie pour devenir formateur en autonomie pour déficients visuels parce que ce qui le motive désormais, c'est épargner aux personnes cette peur viscérale qu'il a connu suite à la perte de sa propre vision. Ses parents sont fiers de lui et le soutiennent dans cette démarche, heureux de voir que leur fils s'épanouit désormais dans cette voie.

Lors de l'une de ses interventions en tant que bénévole, Erdene a eu l'occasion de se rendre au village de St Adams où son témoignage a ému beaucoup de personnes. Le mongol en a retiré beaucoup de positif et est tombé amoureux de cette ville où il fait selon lui bon vivre. Voyant qu'il n'y a que peu de structures qui se consacrent aux personnes aveugles, c'est l'une des raisons qui explique son déménagement au village de St Adams, dans le but de venir en aide à ces dernières. Pour combien de temps ? Erdene ne le sait pas mais il compte bien tendre la main à ceux qui en ont besoin.



Credits ©️️ JIN - TG
Revenir en haut Aller en bas

Erdene Gantulga - Villageois

MessageSujet: Re: Erdene Gantulga - Villageois Fri 8 Jun 2018 - 10:56
avatar
Messages : 878
Age : 22
Emploi : Etudiant
Master Management et Gestion d'Entreprise
Master Management et Gestion d'Entreprise
ASAHIIIIIIIIIII big luv

BIENVENUE 'u'


Nath à Yale, bat l'essai ...



Merci Nayden ♥️

Spoiler:


mici Nay <3
mici Céd <3


nananananananananananananana NATE batman
Revenir en haut Aller en bas

Erdene Gantulga - Villageois

MessageSujet: Re: Erdene Gantulga - Villageois Fri 8 Jun 2018 - 13:59
Invité
avatar
Invité
Omg, tu as pris Asahi, il est trop magnifique cet avatar.
Rebienvenue à toi
Revenir en haut Aller en bas

Erdene Gantulga - Villageois

MessageSujet: Re: Erdene Gantulga - Villageois Fri 8 Jun 2018 - 14:58
avatar
Messages : 1648
Master Management et Gestion d'Entreprise
Validation

Ça y est ! Tu es Validé !


Félicitations !! Tu fais maintenant partie des nôtres !

Toutes les zones du forum s'ouvrent à toi et de ce fait, tu pourras commencer à remplir les diverses demandes et autres qui pourront t'aider à mieux t'intégrer parmi nous. A commencer par FICHE DE LIENS. Nous t'encourageons fortement à la remplir, car elle permet de développer rapidement de nouveaux liens et surtout d'en garder la trace.

Pour te trouver un partenaire de rp, ce sont les demandes de ROLEPLAY qui te seront utiles. Plusieurs personnes cherchent déjà des rp bien précis, alors passes y faire un tour pour voir si quelque chose te tenterait, ou pour remplir une demande toi-même.

D'autres demandes peuvent t'être utiles pour élaborer ton jeu, comme les demandes de CHAMBRES, LOGEMENTS & COMMERCES. Parce qu'il faut bien un toit !!

Si tu es un Étranger, la demande de PARRAINAGE t'es obligatoire. Tu devras la remplir afin qu'un élève puisse venir épauler ton personnage jusqu'à ce qu'il soit plus à l'aise.

Pour terminer, si vous n'êtes pas encore tout à fait à l'aise sur le forum, n'hésitez pas à consulter le GUIDE DU FORUM qui vous offre en une page les liens les plus utiles. Il aide souvent à se retrouver rapidement, mais si vous avez toujours des questions, n'hésitez pas à les poser dans la zone des questions & suggestions. Et les RP EN LIBRE-SERVICEpour vous aider à démarrer sur le forum.

(c) Codage par Crimi - Epicode




Hélène et les garçons

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint-Adams :: Le bureau des inscriptions :: Album étudiant :: Fiches acceptées-