Joris Timble - Personnel

MessageSujet: Joris Timble - Personnel Thu 3 Jan 2019 - 18:52
avatar
Messages : 24
Surveillant

Nom
 Timble
Prénom
Joris
Âge
 32 ans
Groupe
 Personnel
Métier
 Surveillant
Nationalité
 Anglaise
Sexualité
 Hétérosexuel
Avatar
 Kurose Riku – 10 Count
Goûts
Le noir, la lecture et le sport.
This is who I am.


My body.   Cheveux toujours en bataille retombant volontiers sur ses yeux jusqu’à presque les dissimuler derrière leur rideau d’un noir corbeau, tranchant sur une peau pâle reflétant les années passées dans un pays fuit par le soleil. L’immensité du ciel d’Angleterre semble avoir déversé sa grisaille dans ces yeux dont la couleur métallique rend encore plus transperçants selon les avis des nombreuses personnes sur lesquelles ils ont déjà jeté leur dévolu par le passé. Si l’on entend souvent dire que les yeux sont le miroir de l’âme, ces yeux-là ne reflètent aucune émotion. Ils analysent, déshabillent et se détournent aussi rapidement de leurs interlocuteurs. Serait- ce une parfaite indifférence ? Ou du mépris ? Difficile d’en juger. Sous une silhouette élancée, tranchant de par sa taille parmi les autres résidents du pensionnat, les traits sont fins, linéaires, parfois anguleux faisant tantôt ressortir la pomme d’Adam au creux de sa gorge, tantôt l’ossature de ses omoplates sous sa peau que laisse entrevoir l’encolure de son haut. La musculature quant à elle, est présente, ni trop prononcée, ni trop effacée. La raison se trouve dans la pratique régulière d’activités sportives, la natation en l’occurrence, quand la température extérieure se veut clémente. Plus que représentative du personnage, la garde-robe s’inscrit dans des teintes sobres et neutres, le genre passe partout qui convient à n’importe quel type d’événement. On notera cependant une préférence envers les vêtements près du corps, sculptant la silhouette, qu’il s’agisse du haut ou du bas, sans oublier ce qui se trouve en-dessous.




My heart. Caractère façonné entre les mains d’une mère possessive, il se veut par nature calme et conciliant. Gentil comme diraient le couple d’octogénaires de la maison d’à côté. Etre à l’écoute, ne jamais hausser le ton. Patient affirmera encore sa tante. Obéir sans discuter à la moindre injonction de la matriarche. Du moins, il s’agit là de l’impression qui ressort à première vue. Car il serait fou de penser que l’on peut taire à jamais la curiosité. Que les tabous dissimuleront la vérité jusqu’où bout. La nécessité de savoir, de comprendre. Le manque crée le besoin, l’interdit suscite la tentation. A la manière des changements radicaux dans le ciel anglais, l’ombre peut rapidement recouvrir ces iris d’un gris acier, laissant entrevoir quelques émotions éparses parmi les nombreuses cachées dans ce corps de géant. Des pulsions aussi sauvages que brèves. Et le doute qui toujours assaille l’esprit sitôt la passion retombée. Impulsif peut-être. Manipulateur sans aucun doute. A force de privations injustes, on en devient égoïste. L’objet de ses convoitises, on finit toujours par l’obtenir, sinon à quoi bon avoir joué le jeu jusqu’à présent ? Ne vit-on pas pour satisfaire le moindre de ses désirs, même les plus obscurs ? Malgré tout, la lassitude revient vite à la charge et il faut de nouveau innover. Jeter le livre que l’on venait tout juste d’entamer, changer de salle de sport ou de cercle d’amis. Inconstant et volatile. N’est-ce pas là la définition de la liberté, sentiment irrépressible et irrationnel propre à chaque individu ?




My story.   L’histoire aurait pu se révéler sans heurts, fade et insipide, tel un long fleuve tranquille… Une famille heureuse, formée autour de leur fils unique. Des pages et des pages d’albums photos retraçant chacun des moments clés de l’existence. La naissance tant attendue et l’attendrissement général autour de ce bébé qui ne pleurait jamais. Les premiers anniversaires ainsi que les nombreux qui suivirent. Oui, ils formaient un couple heureux ses parents. Cela perdura jusqu’à ses 8 ans. Des éclats de voix trahissant une violente dispute, laquelle lui parvenait depuis la cuisine. La tension qui se répandait dans tout son petit corps d’enfant. Il arrivait quelques fois que ses parents haussent le ton mais il pouvait sentir ses membres trembler sous la violence des mots qui s’échangeaient, avant même que son cerveau n’en analyse le sens. L’image de son père en larmes, valise à la main, le hantera longtemps. Le bruit d’une porte qui claque au loin et puis plus rien. Le silence, ou presque car il peut discerner les sanglots étouffés de sa mère dans la cuisine. Leur cocon familial venait de voler en éclats et il ne le comprendrait que des années plus tard. Force est de reconnaître que sa mère l’éleva correctement et ce, malgré l’absence d’un père au sein du foyer. Peut-être même qu’elle en fit trop, le couvant plus que nécessaire par moment, guettant la première interrogation dans son regard, allant jusqu’à vouloir contrôler le moindre de ses faits et gestes par la suite. La peur. La raison d’une telle angoisse chez sa mère lui échappait. Craignait-elle à ce point qu’il lui arrive quelque chose ? Doutait-elle de ses  capacités à élever son propre fils ? Avec l’âge vinrent les premières questions. D’abord subtilement suggérées par le biais de petits camarades de classe. Le silence ne suffisait pas à taire leurs interrogations indiscrètes. Bientôt, il essuya des regards en biais de la part de leurs génitrices, ces femmes que côtoyaient sa mère ou du moins, s’efforçait-elle de fréquenter car il sentait bien qu’elle ne les appréciait guère. A moins que ce ne soit en raison de leurs insinuations ? L’absence d’un père se fait aussitôt remarquer. Un fait en entraîne un autre. Irresponsable, ivrogne, femme de mauvaise vie. Il faut essuyer les insultes de ceux qui ignorent. Et soutenir les commentaires de ceux qui savent. La vérité, il ne l’apprit jamais de la bouche de sa mère. Trop fière pour avouer la raison du départ son ancien époux. Les rumeurs laissaient entendre que son père préféraient les hommes et qu’en l’annonçant à sa femme, avait décidé de partir, abandonnant derrière lui les deux êtres qu’il aimait le plus au monde. Cette information, il ne la digéra pas complètement. Longtemps, il rumina, essayant de trouver un sens caché à toute cette histoire. Comment pouvait-on épouser une femme, avoir un enfant et se découvrir des penchants à l’exact opposé ? Ce ne fut que des années plus tard qu’il se décida à sauter le pas. Faisant appel à un détective privé pour retrouver la trace de son père, il s’imaginait déjà confronter ce dernier. Sa requête le conduisit jusqu’à une ville nommée Saint Adams… uniquement peuplée d’hommes selon les dires du détective. Une découverte qui allait dans le sens du coming-out de son père, même si son esprit rationnel avait quelques difficultés à imaginer un endroit entièrement masculin. Peut-être bien que le détective cherchait à abuser de sa crédulité contre une coquette somme d’argent. Qu’à cela ne tienne : il se rendrait à Saint Adams et découvrirait si son père se trouve effectivement sur place.



Credits ©️️ JIN - TG


Je te donne la réplique en darkorange.
Revenir en haut Aller en bas

Joris Timble - Personnel

MessageSujet: Re: Joris Timble - Personnel Thu 3 Jan 2019 - 20:01
avatar
Messages : 1771
Secrétaire scolaire
J'aime ton histoire, vraiment ! =)

Par contre, je ne vais pas pouvoir te valider puisque ton perso n'est pas encore inscrit sur le forum ^^.


Hélène et les garçons

Revenir en haut Aller en bas

Joris Timble - Personnel

MessageSujet: Re: Joris Timble - Personnel Thu 3 Jan 2019 - 22:29
avatar
Messages : 24
Surveillant
Ravi qu'elle t'ai plu !

Il s'agit d'un changement de personnage mais je ne peux pas modifier le nom du compte. =/


Je te donne la réplique en darkorange.
Revenir en haut Aller en bas

Joris Timble - Personnel

MessageSujet: Re: Joris Timble - Personnel Fri 4 Jan 2019 - 0:44
avatar
Messages : 1771
Secrétaire scolaire
Voilà, c'est fait =)


Validation

Ça y est ! Tu es Validé !


Félicitations !! Tu fais maintenant partie des nôtres !

Toutes les zones du forum s'ouvrent à toi et de ce fait, tu pourras commencer à remplir les diverses demandes et autres qui pourront t'aider à mieux t'intégrer parmi nous. A commencer par FICHE DE LIENS. Nous t'encourageons fortement à la remplir, car elle permet de développer rapidement de nouveaux liens et surtout d'en garder la trace.

Pour te trouver un partenaire de rp, ce sont les demandes de ROLEPLAY qui te seront utiles. Plusieurs personnes cherchent déjà des rp bien précis, alors passes y faire un tour pour voir si quelque chose te tenterait, ou pour remplir une demande toi-même.

D'autres demandes peuvent t'être utiles pour élaborer ton jeu, comme les demandes de CHAMBRES, LOGEMENTS & COMMERCES. Parce qu'il faut bien un toit !!

Si tu es un Étranger, la demande de PARRAINAGE t'es obligatoire. Tu devras la remplir afin qu'un élève puisse venir épauler ton personnage jusqu'à ce qu'il soit plus à l'aise.

Pour terminer, si vous n'êtes pas encore tout à fait à l'aise sur le forum, n'hésitez pas à consulter le GUIDE DU FORUM qui vous offre en une page les liens les plus utiles. Il aide souvent à se retrouver rapidement, mais si vous avez toujours des questions, n'hésitez pas à les poser dans la zone des questions & suggestions. Et les RP EN LIBRE-SERVICEpour vous aider à démarrer sur le forum.

(c) Codage par Crimi - Epicode




Hélène et les garçons

Revenir en haut Aller en bas

Joris Timble - Personnel

MessageSujet: Re: Joris Timble - Personnel
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint-Adams :: Le bureau des inscriptions :: Album étudiant :: Fiches acceptées-